CONSEIL SYNDICAL



RÉUNION DU MARDI 17 AOÛT 2004


1-: Mr Silvestre demande que l’on revoie le problème de 
    la piscine de Mr Pirodi. Un courrier de Mr Silvestre 
    à Foncia Le Phare est demandé.

2-: Faire une étude pour l’étanchéité de la terrasse 
    du Bâtiment C (au-dessus des garages).

3-: Demande de devis pour la cloche d’eau du bâtiment A, 
    celle-ci serait à changer!

4-: Foncia Le Phare aurait envoyé la commande pour le puits 
    d’eaux usées derrière le bâtiment C. Il nous sera adressé 
    une copie de cette commande.

5-: Demande d’enlèvement des voitures-ventouses. Foncia Le Phare 
    à envoyer un courrier à la Préfecture. Pas de réponse à ce 
    jour. À relancer.

6-: Prochaine réunion du jeudi : Le 26 août 2004 à 18 heures.

7-: Le bureau du Conseil Syndical demande à Foncia Le Phare de 
    faire un courrier à la police, pour que des rondes de nuit 
    soient effectuées. Il y a eu des vols dans la nuit du 14 au 
    15 août dans des appartements du bâtiment B.
	
8-: Mr Christian Journeau, demande au Conseil Syndical de publier 
    sur le site Internet, la lettre envoyée au Directeur Général 
    de Foncia Le Phare. 
    La voici.
	
    Christian JOURNEAU             Romilly sur seine le 2 août 2004
    20, rue des Tournesols 
    10100 ROMILLY SUR SEINE

    propriétaire studio 
    « EDEN ROC » 
    Bâtiment G
    Allée louis BENET 
    13600 LA CIOTAT

    recommandé avec AR             Monsieur le Directeur Général 
    COPIE                          FONCIA LE PHARE
                                   541, avenue du PRADO 
                                   13295 MARSEILLE CEDEX 08
								   
								    
    Objet : votre lettre du 29 juillet 2004
	
	
	
        Monsieur le Directeur général,
		
		
    J'accuse réception de votre courrier du 29 juillet 2004 en 
    réponse à ma lettre du 30 juin 2004 son contenu appel de ma 
    part un certain nombre de remarques sans préjuger des réponses 
    que nous entendons vous faire après un étude sérieuse et 
    collective des différents documents.
    J'ose espérer que cette réponse à mon courrier du 30 juin 2004 
    n'élude en aucune façon les courriers précédents toujours en 
    attente de réponses précises et non échappatoires.
	
        -Mon courrier en envoi normal de demande d'explication daté 
    du 11 mars 2004, sans réponse, remis en mains propre à monsieur 
    DARCHE le 23 mars 2004 toujours sans réponse.
	
        -Notre courrier collectif en envoi recommandé avec accusé 
    de réception daté du 23 mars 2004, envoyé le 24 mars 2004 
    réceptionné le 26 mars 2004 sans réponse sur l'ensemble des 
    problèmes soulevés.
	
        -Ma lettre du 16 avril 2004 en courrier ordinaire sans réponse
		
        -Ma lettre en RAR du 1 juillet 2004 sur demande d'explications 
    sur travaux figurant dans dépenses 2003 également sans réponse.
	
    En ce qui concerne les documents joints à votre courrier je ne 
    m'explique toujours pas la présence dans le détail du compte 
    du 01/01/2003 au 31/12/2003 en débit une ligne honoraires et 
    travaux supplémentaires façades pour un montant de 358,90 €
    alors que conformément aux décisions de l'assemblée générale du 
    22 juin 2002 ces dépenses figuraient dans le marché de réfection 
    des façades de 2935 €.
    L'étude rapide des documents joints ne me permettent toujours 
    pas de comprendre et d'admettre le solde des comptes 2003. 
    Nous demandons que soit revue dans le relevé général des dépenses 
    pour l'année 2003 la. partie concernant le bâtiment F/G, en tenant 
    compte des remarques de nos précédents courriers et des explications 
    crédibles à nos différentes questions.
	
    En ce qui concerne le dommage ouvrage vous nous dites qu'il s'agit 
    d'une erreur sans conséquence car non constaté ni déclaré, je constate 
    que ces dégâts sur la terrasse ont été constatés par beaucoup de 
    copropriétaires présents mais que malheureusement le représentant 
    de ces copropriétaires en l'occurrence le syndic , maître d'ouvrage 
    n'a rien vu, rien constaté, rien déclaré, même si comme vous l'avez 
    dit les travaux sont intervenus suite à une intervention justifiée de 
    madame DEFRANCESHI (fax) préoccupée que tous travaux sur la. terrasse 
    du bâtiment F soient exécutés avant réfection de la façade de ce bâtiment, 
    vous vous deviez conformément à l' article 37 du décret du 17 mars 1967, 
    après ouverture du chantier d'en informer les copropriétaires, de 
    convoquer une assemblée générale et pourquoi pas de procéder à des 
    appels de fonds.
	
    J'espère qu'une étude collective en septembre avec quelques spécialistes 
    nous permettra d'arriver à une compréhension des comptes que vous 
    nous proposez.
	
    Dans ces conditions, et dans l'attente d'une réponse à l'ensemble des 
    problèmes posés, réponse que nous entendons examiner collectivement.
	
    Je vous prie de croire, Monsieur le directeur général, à l'expression 
    de mes sentiments distingués.
	
	                                       Christian Journeau.
 




Fin de la séance 11h30


RETOUR